Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale

10 juin 2012

Deschamps, J-F. et Finkelstein, R. (2012). Existe-t-il un véritable altruisme basé sur les valeurs personnelles? Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale, 93, 37-62.

article jfd & rf – CIPS N°93

Hatfield, Walster, et Piliavin (1978)

19 mai 2010

 » The majority of scientists—[us] included—are fairly cynical. They interpret apparent altruism in cost-benefit terms, assuming that individuals . . . perform those acts that are  rewarded . . . and . . . avoid those acts that are not. Either self-congratulation or external reward, then, must support apparently altruistic behavior. . . . Most often scientists attribute apparent altruism to more selfish motives. »

(La plupart des scientifiques—[nous] compris— sont assez cyniques. Ils interprètent l’altruisme apparent en termes de coûts et de bénéfices, faisant l’hypothèse que les individus. . . font ce qui est récompensé. . . et. . . évitent de faire ce qui ne l’est pas. Les comportements d’allure altruiste, alors, doivent reposer sur de l’auto-félicitation ou des récompenses externes. . . Le plus souvent les scientifiques attribuent l’altruisme apparent à des motivations plus égoïstes.) – Hatfield, Walster, et Piliavin (1978, pp. 128-129)

Résumé / Abstract

19 mai 2010

Le Véritable Altruisme comme Valeur Personnelle : Réalité et Liens avec des Comportements Pro-Sociaux Durables.

True altruism as a personal value : Reality and relation to durable prosocial behavior.

 

Publié  dans: Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale, vol.93 (2012)

Résumé (see Abstract below)

Cette recherche a examiné si la valeur personnelle Véritable Altruisme (VPVA) peut exister et être importante pour certaines personnes, et si elle a un lien avec certains comportements pro-sociaux durables, ainsi que le rôle complémentaire de l’auto-efficacité. Les 183 participants, issus de grandes écoles françaises, et âgés en moyenne de 68 ans, sont presque tous des bénévoles actifs. Leur VPVA a été mesurée au moyen d’un questionnaire au format PVQ de Schwartz (2006), conforme à la définition du véritable altruisme de Batson et Shaw (1991), et validé par 10 juges-experts. On a trouvé une VPVA importante (> 80%) pour 23% des participants. La VPVA corrèle avec 3 sur 4 des mesures comportementales (r = .15 à .22 ; p < .05), et l’effet d’une VPVA importante sur ces comportements est moyen (d de Cohen). On n’a pas trouvé de rôle important pour l’auto-efficacité. Après les travaux de Batson et de ses collaborateurs pour mettre en évidence l’altruisme basé empathie, ces résultats constituent une première étape dans la recherche d’un véritable altruisme basé sur les valeurs personnelles.

Abstract

This research has studied if the personal value True Altruism (PVTA) could exist and be important for some people, and whether it had a link with some durable prosocial behaviors, along with the complementary role of self-efficacy. The 183 participants had a university degree, an average age of 68, and are almost all active volunteers. Their PVTA was measured via a questionnaire in the Schwartz (2006) PVQ format, in line with Batson and Shaw’s (1991) definition of true altruism, and validated by 10 experts-judges. An important PVTA (>80%) was found for 23% of participants. PVTA showed a correlation with 3 out of 4 of the behavioral measures (r = .15 to .22; p < .05), and the effect of an important PVTA on these behaviors is medium (Cohen d). No important role was found for self-efficacy. After the work of Batson and his colleagues to establish the reality of an empathy-based altruism, these results constitute a first step in the research of a true altruism based on personal values.